Système H.S.

L'antre de Morphée

L'antre de Morphée
The Evil Within
par Morphée à Montigny-lès-Metz, le 25 Décembre 2014 à 23:57:21

Bon ben je viens de terminer The Evil Within (*soupir*).

Un gameplay rigide et mal pensé. Bientôt 2015 et ils nous sortent un jeu avec une caméra soit buggée soit mal foutue. La difficulté est ridiculement élevée du fait que la caméra fait essentiellement des gros plan sur la nuque du joueur. Et comme on meurent souvent les temps de chargement trop long mangeront la majeur partie de votre temps de jeu. Le fait de pouvoir brûler les corps de ennemis pour les achever est une bonne idée et une belle référence à ReBirth mais pas quand tu traverse un soubassement inondé et que les corps brûlent SOUS l'eau (*soupir*). Une BO inexistante ou au mieux inécoutable car, non, les bruits stridents de métaux qui grincent en boucle ne sont pas une bonne idée.

Le jeu ne fait pas peur. Du sang et de la tripaille partout c'est gore, pas horrifique et même les jump-scares sont loupés. Il n'y a pas d'ambiance, aucune montée de tension, le jeu envoie la sauce (si j'ose m'exprimer ainsi) dès le début. On peut one-shot les possédés / zombies avec des attaque furtive, oui, vous avez bien entendu, c'est le joueur qui fait des jump-scares au PNJ (*soupir*). Les bosses sont des sacs a PV mais tous va bien puisque pour soutenir l'ambiance sombre et glauque on vous arme d'une arbalète avec des carreaux explosif, à effet de congélation ou d'électrocution, d'un bon nombre de grenades, d'un pompe, d'un fusil sniper dragunov etc... Je ne parlerais pas des mitrailleuses lourdes montée sur Jeep de type M2 calibre 50 ou du lance-roquette (*soupir*).

Aucunes idées originales, toutes prisent dans des films et d'autres jeux vidéo allant jusqu'aux plagias incrustés dans le jeu sous le prétexte que tous ce passe dans l'esprit et les souvenirs d'un mec, le tout n'ayant bien sûr rien avoir avec l'histoire et n'apporte rien au jeu. Et ouais Mikami, je t'ai grillé avec ton monstre femme araignée, tu crois que j'ai jamais vu The Ring et The Grudge (*soupir*).

Graphiquement, y a du bon comme sur les personnages très bien modélisés mais même là ils ont tous foiré en ajoutant au possédés / zombies des yeux qui brillent comme des phares d'automobiles (*soupir*). Alors oui, j'ai compris qu'il s'agissait d'une manifestation de l'emprise du phare de l'asile / le psychopathe sur l'esprit de ces gens mais cela justifie en rien le mauvais goût, surtout que l'inspecteur Castellano nous le signale d'entrée. Et puis au fond, c'est pas la peine de se casse le cul sur le moteur graphique et les textures HD pour ensuite chier sur chaque murs, ça ne change rien à l'ambiance hormis de foutre les boules aux mysophobes.

D'un point de vue scénaristique, heu … ben … attendez, je cherche un peu. Ha ! Si ! Au début on rentre dans l'esprit d'un psychopathe (comme on nous le dit sur la boite) et à la fin, on en sort. Ouais, voilà !

Il est vaguement possible qu'une secte soit derrière tous ça. Il y a des symboles d'yeux sur les murs de temps en temps, un personnage secondaire explicite sa théorie de complot d'une secte secrète et à la fin on voit quelques personnages qui semblent en mener des affaires avant que le groupe d'intervention arrive. Rien de bien croustillant, au mieux du teasing bas qualité. Bon après, il y a le journal intime du héro qui nous renseigne sur sa femme et sa fille ainsi que sur des éléments d’enquête (que je suppose être le lien avec l'histoire de secte mais pas sûr) mais on ne sera jamais le fin mot. Qu’es qu’à découvert sa femme ? Que sont devenue sa femme et sa fille ? (*soupir*).

Sinon Shinji Mikami tente maladroitement de créer SA Ada Wong par le biais du personnage de Juli Kidman. Et oui, Mikami n'a pas créer Ada Wong, personnage phare de la série des Resident Evil puis qu'elle apparaîtra la première fois dans le second volet de la série du quel Mikami fut évincé pars que le studio tout entier ne le supporté plus tant il était despotique avec ses collèges. En peu de mots, Kidman est une femme belle, plantureuse, ambivalente, unique détentrice de secrets sur une pseudo secte et bien armée, si vous ne voyez pas le lien je ne peux rien pour vous.

Je pourrais continué à critiquer ce jeu pendant des heures mais j'aimerais passer à autre chose. Un long moment d'ennui et de déception, voilà ce que j'en retiendrais. (*soupir*).

jeux vidéo zombie

TweetThis
^ Revenir en haut de la page ^
Citation de JdR :
« Ô rage! Ô désespoir! Oh! Y'a des chips! »
L'antre de Morphée © 2011 - 2018.
Tous droits respectivement réservés. Si vous n'êtes pas légalement majeur, sachez que certains propos issus de la culture vidéo-ludique ou de certains jeux de rôles peuvent être choquants dans tous les sens du terme. L'auteur de ce site ne saurait être tenu responsable de tous problèmes qui en découlerais.
Site conçu par Morphée.