Système H.S.

L'antre de Morphée

L'antre de Morphée
Doit-on poser des limites dans la sacro-sainte liberté du JdR ?
par Morphée à Montigny-lès-Metz, le 03 Septembre 2011 à 18:33:37

Par principe, je dirais « NON » mais les beaux principes ne tiennent pas longtemps face à la réalité.

Laissez moi vous compte la soirée de la veille. Je maîtrise une campagne de D&D 4ed. chez un pote depuis quelques semaines et bien qu'au début je n'avais que trois joueurs, hier, on souhaitait la bienvenu à notre neuvième joueur. Je fait la remarque au groupe qu'il suffit encore un candidat et mon pote devra prendre un nouvel appartement mais personne ne trouve ça étrange. Moi, la dessus, je laisse les nouveaux et les anciens faire leurs PJs en leur demandant juste d'être raccord avec le background du monde et celui des autre PJs. Résultats, sur neuf joueurs, j'ai sept elfes/éladrin voleurs/rôdeurs/mages dont six sont féminins (oui je sais, pléonasme) et deux halfelins qui sont dans leurs trips des « jumeaux voleurs ».

D'accord le groupe est un peu trop homogène mais mes fiers héros ont trouver une technique imparable pour s'en sortir lors des combats qui impliquent des créatures un peu plus fortes qu'un ou deux rats. LA FUITE !!! XD

Ne pouvant rien y faire sans me faire huer, je laisse courir et continue avec se groupe de toute façons la campagne était déjà trop avancée. Je retire même ma petite malédiction sur les être féerique que j'avais prévu au début de la campagne pour leurs montrer que les elfes sont largement perfectibles et on eux aussi besoin des autres. Je ne parlerais pas des alignements aussi bigarré qu'une paella car, et c'est étrange de dire ça, ils ne les ont heureusement pas joués.

D'habitude, ils s'en sortent relativement bien avec les enquêtes auquel je les expose. Mais cette fois-ci j'ai un peu compliqué les choses et bien étoffé le scénarios avec un certain nombre de « scène-clés » et de PNJs à interrogés. Faut dire que les enquêtes sont pratiquement leurs uniques sources d'XP. Voyant les possibilités se démultiplier, ils divisent le groupe pour être plus efficace. Bon OK, c'est pas la première fois que je gère deux groupes. Excepté que ce groupe de malades se sont divisés, re-divisés et ainsi de suite comme une bactérie qui se reproduit par scissiparité. Sans rien comprendre, je me retrouve avec cinq groupes simultanément et des joueurs qui trouve que je gère mal la partie pars qu'ils s'ennuie.

Bref, abat la liberté et vive les chaines de l'oppression. (j'exagère un peu là ). Au prochain scénario une étrange bénédiction va les transformer au niveau des races, des classes et des alignements. C'est une sombre histoire de fusion spirituelle avec d'anciens héros (que j'aurais préalablement conçus). Un don des dieux et gare à celui qui le refuse . Quant au problème des groupes qui se multiplie à l'infinie comme des hamsters, je vais tous simplement prendre l'habitude de poser de grosses bestias ici et là durant les scénarios. Si par malheur, le groupe n'est pas entier lors de ces rencontres, ils se verront être affreusement mutilés, voir pire.

J'ai toujours était trop gentil comme MJ et ils en ont profités, ils vont maintenant le payer, MMMOOUUAAAAA HA HA HA !

jeux de rôles système h.s fail

TweetThis
^ Revenir en haut de la page ^
Citation de JdR :
« Un prêtre en bure, 2 guerriers sans armes ni armures, une magicienne qui n'a plus de pouvoirs et un barbare qui s'est fait bouffé le bras droit. Je sais pas pourquoi, mais le coups dragon vert, je le sens pas! »
L'antre de Morphée © 2011 - 2018.
Tous droits respectivement réservés. Si vous n'êtes pas légalement majeur, sachez que certains propos issus de la culture vidéo-ludique ou de certains jeux de rôles peuvent être choquants dans tous les sens du terme. L'auteur de ce site ne saurait être tenu responsable de tous problèmes qui en découlerais.
Site conçu par Morphée.