Système H.S.

L'antre de Morphée

L'antre de Morphée
Dragon Age : Origins. Juste splendide.
par Morphée à Montigny-lès-Metz, le 18 Novembre 2011 à 08:30:36

Entant que rôliste (c-à-d que je joue régulièrement aux jeux de rôles sur table), j'ai vu un certain nombre de scénarios types être réutilisés avec plus ou moins de variance. Les mines envahies par les gobelins, les marais envahies par les morts-vivants, les bois envahies par les loups, etc... Mais cela n'a jamais était un problème pour un peu que le scénario soit plus riche que la présentation succincte que je viens de faire. Dans le monde du jeu vidéo, ce genre de scénarios ne sont pas souvent exploités, les game designers préfère faire valoir leur créativité par de pseudo « scénarios originaux » qui s'avèrent finalement très fades. C'est là que Dragon Age : Origins puissent ça force, dans des scénarios classiques, profonds et d'excellentes factures.

Ferendel est un royaume féodal gouverné par les hommes rarement avec bonté et justesse mais plus souvent avec intérêt et ignorance. Les elfes sont divisés entre le fier et nomade peuple des elfes dalatiens considéré comme des intrus importuns et le peuple des elfes soumis au hommes qui les utilisent comme laqués, esclaves, voir comme des jouets sexuels pour certain seigneur. Les nains, quant à eux, vivent en quasi-autarcie dans de majestueuses cités souterraines et sont régie par un système de caste qui ne laisse pas de place à la libre entreprise (si votre père est forgerons alors vous aussi et si votre père est un paria qui n'a pas le droit de travailler alors vous aussi). Ils nomment d'ailleurs les autres races, surfaciens, terme très péjoratif.

Certains humains et certains elfes naissent avec le don de la magie et lorsqu'il se manifeste, vers huit ou neuf ans, l'ordre des Templier, un ordre à la foi guerrier et inquisiteur, arrache l'enfant de sa famille pour le placer dans un cercles des mages sous contrôle des Templiers. La raison est que les mages qui maquent de volonté peuvent succombé aux démons qui s'emparent alors de leur corps pour entrée dans notre monde.

Là dessus, d'anciens mages ont eu la bonne idée d'essayer de voler trône et pouvoir de création à un dieu, le bien nommé « Créateur ». Résultat, il ont était magiquement corrompue et transformé en « Engeance » (rien avoir avec un quelconque concept d'affiliation familiale). Les engeances se sont multipliées est ont creusées encore et encore jusqu'à trouver d'anciens dieux en sommeil qu'ils sont corrompus pour en faire des archidémons. À chaque fois qu'un archidémon s'éveille (environs tous les quatre cents ans) les engeances se réunissent et marchent ensemble vers la destruction et la conquête du monde avec à leur tête leur nouveau chef, c'est un « Enclin » (rien avoir avec une quelconque inclinaison morale). À noter que les archidémons sont immortels est que seuls les gardes des ombres peuvent en venir à bout.

Et là, dans ce joyeux bordel, vous, pauvre péon, vous venez d'être consacré garde des ombres mais avant d'avoir était initié à leurs secrets, un nouvel enclin se déclare et tous les autres gardes des ombres du royaume ainsi que le roi se font bouloter les miches par les engeances. Vous voila seul contre enclin et pour corser un peu les choses (sinon c'est pas drôle), tous les gardes des ombres sont considérés comme ennemie du royaume pour avoir précipité le roi dans sa chute.

Jaquette

Après ce très court résumer du début de l'histoire, vous l'aurez surement compris, les scénaristes de BioWare sont des MJs sadiques (ils n'ont pas du être allaité au sein). Plus sérieusement, les défis à relever sont diverses et variés. Intrigues politique, diplomatie, séduction, résolution d'énigmes, combat contre les engeances, contre une secte, contre des loups-garous ou des démons à l'esprit vraiment vicié sont une mince partie des épreuves qu'il vous faudra surmonter pour arriver à vos fins.

Je poserais tout de même quelques petits bémols sur ce titre, comme les combats contre les boss que j'ai trouvé fade, simple et vraiment trop court. L'ergonomie du livre des quêtes et de l'inventaire n'est pas terrible et au bout de soixante-dix heures de jeu je ne m'y suis toujours pas fait mais c'est certainement dû au portage sur la console. De petits bugs ici et là avec les cinématiques mais cela gène en rien et est plutôt habituel dans les jeux aussi développés. l'absence d'un open world me chagrine mais là je suis trop exigeant.

En bref, un jeux avec une profondeur de scénarios rarement égalé, de bonne facture et un plaisir assuré !

Note : 18/20

Image et jaquette de Dragon Age : Origins

jeux de rôles jeux vidéo

TweetThis
^ Revenir en haut de la page ^
Citation de JdR :
« Comment vous avez tué le dragon noir ? - En lui filant des hémorroïdes! ^^" »
L'antre de Morphée © 2011 - 2018.
Tous droits respectivement réservés. Si vous n'êtes pas légalement majeur, sachez que certains propos issus de la culture vidéo-ludique ou de certains jeux de rôles peuvent être choquants dans tous les sens du terme. L'auteur de ce site ne saurait être tenu responsable de tous problèmes qui en découlerais.
Site conçu par Morphée.